Prêt immobilier : que faire si son crédit n’est pas suffisant pour terminer la construction ?

Entreprise de peinture

Prêt immobilier : que faire si son crédit n’est pas suffisant pour terminer la construction ?

10 décembre 2018 Non classé 0
travaux construction

Construire une maison pour enfin devenir propriétaire est le rêve de nombreux français. Mais un tel projet n’est pas une mince affaire. Sa mise en œuvre nécessite de disposer de ressources financières conséquentes. Pour couvrir les frais, beaucoup optent d’ailleurs pour le prêt immobilier. Pendant les travaux, des complications peuvent néanmoins venir alourdir le coût de la construction, pourtant déjà calculé au centime près. Comment faire face à une telle situation ?

Montant de prêt immobilier insuffisant ? les solutions possibles

Dans le domaine de la construction, personne n’est à l’abri d’un imprévu. Et qui dit imprévu, dit changement et mise en œuvre de nouveaux travaux pouvant faire augmenter le coût total du projet par rapport au plan de financement initial. Le montant du prêt immobilier octroyé par l’organisme de prêt devient donc insuffisant. Pour garantir malgré tout l’achèvement du projet, plusieurs solutions s’offrent à l’emprunteur. La première solution consiste à demander une rallonge de crédit immobilier auprès de la banque.

Cette opération consiste à demander à l’organisme d’augmenter le montant total du prêt immobilier. Bien qu’elle semble être commode, cette solution est peu pratiquée par les banques. Un montant de crédit plus important implique en effet que l’emprunteur s’acquitte d’une mensualité plus importante. Ce qui peut être relativement complexe étant donné que la construction du logement met l’emprunteur dans une situation d’endettement calculée souvent au plus juste. Pour couvrir le coût des nouveaux travaux, l’emprunteur peut éventuellement puiser dans ses économies et procéder lui-même à l’exécution des tâches.

Cette alternative est envisageable si les travaux en question ne sont pas trop importants. Pour compléter son budget, l’emprunteur peut par ailleurs contracter un nouveau prêt, cette fois-ci, personnel. Cette solution peut être envisagée si les travaux ne sont par d’envergure, qu’ils peuvent être effectué par les propriétaires eux-mêmes et si le montant recherché est inférieur à 75 000 euros. Attention, contracter un nouveau prêt est risqué. Ce faisant, l’emprunteur s’engage au remboursement d’une nouvelle mensualité, ce qui a pour conséquence d’augmenter systématiquement son taux d’endettement.

Situation financière rendue délicate par le remboursement de nouveaux prêts : le rachat de crédit, la solution tout indiquée

Souscrire un nouveau prêt : de manière générale, c’est la solution adoptée par les emprunteurs, dont le montant de prêt immobilier n’est pas suffisant pour garantir l’achèvement du projet. Une fois le crédit personnel attribué, l’emprunteur se voit dans l’obligation de payer une mensualité en plus de celle du prêt immobilier et de ses autres éventuels crédits. Et tous ces remboursements ne peuvent que mettre à mal sa situation financière. La solution au problème réside dans le rachat de prêt. Cette opération financière spécifique permet de regrouper l’ensemble des crédits et dettes de l’emprunteur en un seul prêt, à rembourser évidemment via une mensualité unique et allégée.

L’allègement en question résulte de l’étalement de la durée de remboursement du prêt nouvellement obtenu. Pour mettre en place une telle opération, l’emprunteur doit contacter un organisme opérant sur le marché de la consolidation de crédits.

Devis peinture par téléphone